Vous passez le permis en candidat libre

Contrairement aux idées reçues, il vous est possible de ne pas faire appel à une auto-école pour passer le permis de conduire de la catégorie B (voiture). 

Cependant et par souci de transparence, Permistar tient à attirer votre attention sur les avantages et inconvénients que présente ce type d’apprentissage.


Avantages

Ce type d’apprentissage est très attractif car il permet à l’apprenti(e) de réaliser une forte économie d’argent par rapport à une inscription en auto-école.

La gratuité de la présentation au code et au permis permet au candidat d’être moins stressé à l’idée d’échouer son épreuve puisque le repasser sera à nouveau gratuit.

Enfin ce type d’apprentissage engendre la disparition de certaines contraintes liées à l’apprentissage de la conduite en auto-école telles que l’obligation de rester au moins 30 minutes pour réaliser une série de code ou le fait de rencontrer des difficultés pour programmer des heures de conduites.

Découvrez égalements les autres avantages de la location de voiture à double commande.

Inconvénients

Les délais d’attente pour l’obtention d’une date à l’examen théorique puis pratique sont plus longs qu’en auto-école. En effet, les apprenti(e)s inscrit(e)s en auto-école et les conducteurs dont le permis a été annulé sont prioritaires. La préfecture ne peut proposer une date que lorsqu’il reste des places lors des sessions d’examen théorique et pratique. Le délai d’attente peut donc varier de 3 mois dans la région Nord à plus d’un an en région Parisienne.

Autre inconvénient majeur, vous ne bénéficiez pas, durant les 20 premières heures de votre formation, des conseils d’un professionnel.

Enfin les inspecteurs font preuve de davantage de sévérité envers les candidats libres n’ayant pas suivi de formation en auto-école.

Formalités à accomplir auprès de la préfécture

Vous devez néanmoins respecter certaines conditions afin de pouvoir prétendre à l’obtention du permis de conduire en tant que candidat libre :

  • L’inscription est gratuite hormis l’achat du livret d’apprentissage mais, dans certaines régions, en cas de succès, une taxe sur le permis de conduire devra être réglée. Il convient de se renseigner auprès de la préfecture de son lieu d’examen,
  • Pour apprendre à conduire à titre non onéreux (en candidat libre), le candidat doit :

être âgé de 16 ans au moins,

être titulaire d’un formulaire de demande de permis de conduire (cerfa 14866*01) portant le cachet de la préfecture du département dans lequel la demande a été déposée,

être détenteur du livret d’apprentissage, que l’on peut se procurer en librairie ou auprès d’éditeurs et de la direction de l’information légale et administrative (DILA),

être sous la surveillance constante et directe d’un accompagnateur,

circuler uniquement sur le réseau routier et autoroutier national et s’assurer auprès de sa mairie qu’il n’existe pas de zones interdites à l’apprentissage de la conduite,

  • L’accompagnateur doit être titulaire de la catégorie exigée pour la conduite du véhicule utilisé depuis au moins 5 ans sans interruption, c’est-à-dire ne pas avoir fait l’objet d’une annulation ou d’une suspension de son permis pendant les 5 années précédentes,

La fonction d’accompagnateur ne peut donner lieu à aucune rétribution de quelque nature que ce soit.

  • Après avoir effectué votre demande d'inscription auprès de la Préfécture, vous recevrez une convocation à l'examen pratique du permis de conduire. Vous devrez le jour "j", en compagnie de votre accompagnateur, vous présenter sur le lieu d'examen mentionné dans la convocation au volant d'un véhicule à double commande loué par vos soins.


Références

> Pour de plus amples informations nous vous invitons à consulter le site internet du Service Public

 

Que propose Permistar ?

Permistar vous fournira donc un véhicule répondant rigoureusement aux normes fixées par la règlementation en vigueur (cf. rubrique « nos véhicules ») et une attestation d’assurance comportant les mentions obligatoires (raison sociale de l’assureur, noms et prénoms de l’accompagnateur et de l’apprenti conducteur bénéficiant de l’assurance, le numéro d’immatriculation du véhicule assuré, la période couverte par l’assurance, le cachet et la signature du représentant de l’assureur) afin que vous puissiez vous présenter le jour de l'examen pratique du permis de conduire dans des conditions optimales.
 

Conditions requises pour l’apprenti(e) et l’accompagnateur

  • Apprenti(e) : Avoir effectué une demande d’inscription auprès de la préfecture

 

  • Accompagnateur : Être âgé(e) de plus de 28 ans et titulaire du permis de conduire réglementaire français ou d’un pays membre de l’Union Européenne, en cours de validité et ce depuis plus de 5 ans sans interruption

Le choix de l’accompagnateur est vaste (membre de la famille, ami ou toute autre personne remplissant les conditions fixées ci-dessus) ; il vous est également possible d’être assisté(e) par plusieurs accompagnateurs différents. (en remplissant les conditions fixées ci-dessus)

Éléments à fournir obligatoirement par l’apprenti(e) et l’accompagnateur

  • Apprenti(e) : Livret d’apprentissage, convocation à l’examen, carte d’identité

 

  • Accompagnateur : Permis de conduire

L’apprenti(e) ou l’accompagnateur au choix doivent fournir un dépôt de garantie d'un montant de 500 € (Cinq cent euros) afin de pouvoir louer le véhicule (carte bleue ou chèque) ainsi qu’un règlement pour le forfait. (carte bleue, chèque ou espèces)